Langage
 
Famille
Locations Gites

gitemasson.png

Pêche en Alsace
Guppy

Le CMS  par EXCELLENCE

 ↑  
Mes Infos
Visites

 259968 visiteurs

 1 visiteur en ligne

Calendrier
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
https://www.bouchardpierre.com/data/fr-articles.xml

Le Goujon

Nom scientifique : Gobio gobio ; famille des cyprinidés.

Caractéristiques: Corps allongé. Tête forte. Deux barbillons aux commissures de la bouche. Dos gris brun. Flancs argentés avec des taches sombres.

Longueur: 8 à 15 cm, jusqu'à 20 cm.

Moeurs: Grégaire. Fouisseur. Ponte d'avril à juillet, parmi les pierres et la végétation aquatique.

Habitats: Eaux claires et courantes, gravières, lacs à fond de gravier ou de sable.

Répartition: Espèce très répandue en Europe occidentale, centrale et orientale jusqu'à l'Oural. Absente au sud de l'Espagne, de la Grèce et de l'Italie, et du nord de la Scandinavie.

Alimentation: Invertébrés divers, surtout mollusques, crustacés et larves d'insectes.

goujon.png

sa pêche , son amorce

Voilà un joli poisson qui, là où il abonde, fait la joie des pêcheurs en culotte courte... et des plus grands, les uns et les autres pouvant se retrouver au bord de l'eau (ou dedans jusqu'à mi cuisses !) pour des pêches qui, bien que simples et rustiques, n'en sont pas moins amusantes. D'autant que le goujon fait de délicieuses fritures et qu'il constitue un excellent vif pour de nombreux carnassiers

Poisson de fond, le goujon a payé un lourd tribut au sandre lors de l'explosion démographique de ce dernier; depuis quelques années, cependant, ses populations se sont bien reconstituées, peut être parce qu'il a appris à se méfier de ce carnassier, et sans doute aussi parce que le sandre, lui, se fait un peu plus rare !

DESCRIPTION

La forme générale ressemble à celle d'un petit barbeau : même corps cylindrique et massif dans sa partie antérieure, même museau arrondi avec une bouche infère, mêmes nageoires avec une caudale bien échancrée. Il s'en distingue cependant par la partie postérieure du corps, plus fine et plus allongée, et surtout par le fait qu'il ne possède qu'une seule paire de barbillons.

La fraie a lieu d'avril à juin dans les petits courants à fond de gravier, les mâles arborant une parure de noce.

Il colonise surtout les eaux vives, mais on le retrouve également dans les parties en aval des cours d'eau ainsi que dans certains lacs ou étangs à eau claire et à fond de sable.

il se déplace en bande importantes à la recherche de sa nouriture qu'il trouve toujours, comme le barbeau, en fouillant le fond. Vers, petits mollusques, larves, crustacés, débris végétaux font partie de sa nourriture habituelle. Son activité ralentit un peu en hiver, mais il continue de se nourrir et peut être capturé à la ligne,

MODES DE PECHE

On attire très facilement le goujon par un amorçage ou en créant une traînée d' eau trouble simplement en grattant le fond. Il est rarement possible de pêcher longtemps à la même place, car les goujons finissent par se méfier de la ligne et de l'esche et n'y touchent plus. Si donc les touches se ralentissent, même en intensifiant le grattage, il ne faut pas hésiter à se déplacer de quelques mètres

Il se pêche à la ligne flottante a l'aide d'une petite canne de 2 à 4 mètres et d'une simple ligne.
Vous utiliserez comme esches :des vers de vase, des vers de terreau, des asticots, fises ou fifises selon les régions, Mystic etc….

• Si la nature du fond le permet, entrez dans l'eau jusqu'à mi cuisses et remuez les pieds en reculant doucement. La traînée d'eau trouble attire les goujons qui ne tardent pas à remonter jusque dans vos pieds (pêche dite " à la jambière "). Pêcher en faisant légèrement traîner l'esche sur le fond.

• Classiquement, du bord avec amorçage à base de terre et de fouillis ou en grattant le fond à l'aide d'une longue perche.

Pêche au toc, à l'arrêt

Technique à pratiquer partout où les fonds sont trop accidentés pour être prospectés à la ligne flottante.

Une canne à anneaux et petit moulinet garni de 14 ou 16/100, suffisent pour se faire une bonne friture

Amorcer avec la même amorce à base de terre et de fouillis ou d'asticots, en recherchant les trous entre les blocs de rochers, puis lancer la ligne et tendre le fil: on ne tarde pas à sentir nettement les petits «toc» des goujons que l'on peut même prendre par deux sur ligne à deux hameçons.

Sa résistance et sa vitalité au bout d'une ligne font du goujon un vif très apprécié et recherché par les pêcheurs de carnassiers.

               Dans le Haut-Rhin vous pourrez les taquiner dans les cours d'eau suivants :  

canal de Colmar, canal du Rhône au Rhin, Ill, Rhin , Grand canal, canal de Huningue, dans la Largue 1ère et 2ème catégorie, plan d'eau de la Doller, plan d'eau de la Fecht , plan d'eau de la Thur, plan d'eau de la Lauch, la Thur, la Doller, la Fecht  


Date de création : 09/03/2014 @ 17:20
Catégorie : Pêche en Alsace -
Page lue 11432 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !