Langage
 
Famille
Locations Gites

gitemasson.png

Pêche en Alsace
Guppy

Le CMS  par EXCELLENCE

 ↑  
Mes Infos
Visites

 252810 visiteurs

 1 visiteur en ligne

Calendrier
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
https://www.bouchardpierre.com/data/fr-articles.xml

Carpe commune

Caractéristiques: Corps haut et comprimé latéralement. Bouche protractile portant 4 barbillons. Le type sauvage est allongé et possède des écailles sur tout le corps. Les races d'élevage sont plus "bossues", certaines revêtues partiellement de grandes écailles. Dos brunâtre. Flancs dorés. Nageoire dorsale longue à premier rayon dentelé.

Longueur: 25 à 75 cm, jusqu'à 1 m.

Lutteurs: Grégaire, surtout pendant les premières années de l'existence. Solitaire avec l'âge. Timide et farouche. Ponte de juin à juillet, dans la végétation dense des eaux peu profondes et chaudes (16 à 25 °C). Tombe en léthargie, dans une eau de température inférieure à 10 °C. Résistant, supporte temporairement de fortes chutes d'oxygène dissous.

Habitats: Etangs, lacs et fleuves lents.

Répartition: La plupart des carpes européennes d'élevage sont originaires d'Asie et furent introduites par les romains dans le Danube. Très répandue en Europe dans les étangs d'agrément dès les 13e et 15e siècles. Aujourd'hui répartie dans le monde entier. Introduction d'oeufs en Amérique du Nord vers 1872 à partir des élevages effectués à la pisciculture de Huningue.

Alimentation: Débris végétaux, graines, plancton et invertébrés benthiques comme vers, mollusques et petits crustacés

Common_carp.png.

Sur cette page je n' aborderai que grossièrement le sujet , laissant le soin aux pêcheurs de carpes de le faire dans les moindres détails. J'ai pêché la carpe, avec quelques belles satisfactions et beaux frissons a la clé, mais je l'avoue sans en être un passionné ni un inconditionnel. Si vous cliquez sur le lien suivant : http//:www.carpe.bizous en apprendrez plus que je ne pourrais vous expliquer.

En conséquence que les puristes soient indulgents avec ces quelques lignes consacrées au poisson qui apporte les trophées ( certainement avec le silure) les plus recherchés et les plus beaux.


Trois variétés de carpes évoluent au fond de nos eaux Alsaciennes
Elles ne se distinguent que par de petites différences morphologiques et surtout leurs écailles.
La Carpe commune (appelée parfois aussi carpe écailleuse) :corps massif, épais, mais plutôt allongé et de forme cylindrique, entièrement recouvert de larges écailles adhérentes. Coloration brunâtre ou gris vert sur le dos ; flancs bronzés avec des reflet dorés ; ventre blanc jaunâtre ; nageoires inférieures parfois teintées de rouge.
La Carpe miroir : corps plus trapu, bossu même pour les plus grosses, et légèrement comprimé latéralement. Grosses écailles irrégulières réparties en plaques ou en rangées discontinues sur le dos, la ligne latérale, la base des nageoires... La peau est de coloration ocre, brunâtre à jaunâtre, les écailles sont brillantes avec des reflets métalliques (d'où leur nom).
La Carpe cuir ( appelée carpe « Allemande » en Saône et Loire et ne me demandez pas pourquoi car je n’en sais fichtre rien) même forme ramassée que la carpe miroir, mais des écailles beaucoup plus rares, parfois même totalement absentes. La peau a l'aspect du cuir. Dos de coloration brun verdâtre, flancs ocre à reflets dorés.


Sa reproduction a lieu de mai à juillet lorsque la température de l'eau atteint 18 à 20 °C,. Les carpes se rassemblent dans les zones peu profondes et herbeuses où les femelles pondent entre 100 000 et 150 000 neufs par kilo de leur poids, ce qui est considérable.. Les trois variétés peuvent se croiser et donner des poissons aux caractéristiques assez mal définies.

La carpe vit en troupes plus ou moins importantes selon la richesse en nourriture de leurs secteurs. Craintive et méfiante, elle aime, dans la journée, avoir une bonne hauteur d'eau au dessus de la tête pour se sentir en sécurité. Sa recherche alimentaire se fait en suivant des circuits bien établis qui ne changeront qu'au fil des saisons.

Elle est d'une grande méfiance instinctive et est dotée d' une bonne mémoire des faits subits. On a pu remarquer qu' après avoir engamé certaines esches accompagnées de circonstances plus ou moins douloureuses tels :la piqûre de l'hameçon , la forte lutte avec le pêcheur etc……..les carpes sont devenues méfiantes.

Au vu de sa méfiance et de ses besoins alimentaires l'amorçage est une opération essentielle pour la pêche de la carpe. il est indispensable de procéder à un amorçage d'accoutumance durant plusieurs jours et ne pas être " radin " sur la quantité . Si la distance de pêche est réduite le pêcheur lance ses boules à la main dans le cas contraire il utilise un lance pierre.
Le choix du matériel sera fait en fonction de la taille supposée (ou espérée ! ) des poissons ; la configuration du poste et le comportement des carpes détermineront celui des montages.

Une technique de pêche traditionnelle à la plombée coulissante conviendra parfaitement

Vous pourrez utiliser une canne solide et puissante de 3 à 5 m munie d’un moulinet modèle lourd léger pouvant contenir 150 à 200 m de fil de nylon du 30 / 100 ou + si nécessaire sur lequel vous adapterez une à plombée coulissante classique.
Les esches utilisées : graines cuites ,maïs, blé, fi asticots, vers de terre, pâte à base de pain, dés de pomme de terre... Surtout ne pas les négliger dans votre amorce que vous réaliserez soit avec une bonne quantité d’ esches elles mêmes, soit à l'aide amorce plus classique en boules bien serrées dans lesquelles un incorpore des esches


Deux autres formes de pêche peuvent se pratiquer selon les postes et les conditions climatiques :
La Pêche à la pelote

Même technique et mêmes montages, classique ou avec amorçoir- spirale. Lorsqu'il faut lancer loin, les boulettes doivent pouvoir résister à la violence de l'arraché. Pour cela, les réaliser en terre argileuse longuement pétrie ou à l'aide d'une amorce spécialisée du commerce ( il y en a des très bonnes )

Pêche au pain en surface

Technique à utiliser lorsque les carpes se tiennent en surface, l'été, dans les pièces d'eau à végétation aquatique dense.

Sur votre corps de ligne un petit flotteur ou un buldo est a monter il ne servira pas d'indicateurs de touche mais aidera à lancer la ligne. Avec ce montage très discret, la carpe peut engamer et ne sentir aucune résistance.
A propos d’engamer , vous pourrez escher soit un beau bouquet de mie de pain bien frais dont une partie sera pétrie sur la hampe de l'hameçon, soit un cube de pain avec une petite couche de croûte dans laquelle l'hameçon sera piqué. On pourra lancer quelques morceaux de pain, mais le risque de les voir dériver avec la force du vent et les carpes avec !................

Pêche à la bouillette
C’est une bille de pâte, très riche en protéines confectionnées avec des farines diverses ( arachides , maïs , blé, soja ….) et du lait ou des produits dérivés du lait auxquels on a ajouter des colorants. Elles sont cuites à l’eau bouillante ce qui leur donne une certaine « croûte » et leur permet de résister aux lancer et aux attaques des autres petits poissons.

Après avoir été transpercée à l’aide d’une aiguille par un fil très fin de nylon avec à son extrémité un « arrêtoir » elle est accrochée à l’ hameçon ( via le fil ). On peut mettre plusieurs bouillettes sur le même fil .Cette pratique de pêche est appelée : pêche au cheveu.


Si la pêche de la carpe réclame de la persévérance et oblige parfois (mais pas toujours ! ) à de longues et fastidieuses attentes, la touche d'un gros poisson et la lutte qui suit font tout oublier !

Mais n’oubliez pas vous en saurez plus en consultant ce site :
http://www.carpe.biz/

Dans le Haut-Rhin vous pourrez les taquiner dans les cours d'eau suivants :
canal de Colmar, canal du Rhône au Rhin, Ill, Rhin , Grand canal, canal de Huningue, dans la Largue 1ère et 2ème catégorie, plan d'eau de la Doller, plan d'eau de la Fecht , plan d'eau de la Thur, plan d'eau de la Lauch, la Thur, la Doller, la Fecht


Date de création : 09/03/2014 @ 17:09
Catégorie : Pêche en Alsace -
Page lue 11343 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !