Langage
 
Famille
Locations Gites

gitemasson.png

Pêche en Alsace
Guppy

Le CMS  par EXCELLENCE

 ↑  
Mes Infos
Visites

 252810 visiteurs

 1 visiteur en ligne

Calendrier
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
https://www.bouchardpierre.com/data/fr-articles.xml

Barbeau fluviatile
ou
Barbeau commun


Caractéristiques : Corps allongé et fin. Museau allongé. Bouche inférieure et épaisse. Lèvres charnues. Quatre barbillons sur le bord supérieur de la lèvre. Nageoires très développées, de couleur beige rosé. Tubercules nuptiaux chez le mâle.

Longueur: 30 à 50 cm, jusqu'à 100 cm.

moeurs: Grégaire. Puissant nageur, vivant au fond. Ponte d'avril à juin sur les radiers graveleux. Migration plus ou moins importante. Se tient au plus fort du courant, au fond de l'eau.

Habitats: Cours d'eau clairs et riches en oxygène, avec un fond sablonneux ou graveleux. Zone à barbeau. Cours moyen des fleuves et grandes rivières en aval des zones à truite et à ombre. Eaux dont la température dépasse 18 à 20 °C en été.

Alimentation : Petits animaux benthiques, frai de poisson et, pour une petite part, végétaux.

barbeau.png

sa pêche , son amorce

C'est un poisson bagarreur puissant ,infatigable, capable de tenir longtemps collé au fond avant de s'avouer vaincu, de ce fait le barbeau donne l'occasion de très beaux coups de ligne. C'est surtout du milieu du printemps à l'automne que sa pêche est la meilleure, et de préférence le matin ou le soir, mais la journée peut être bonne également avant un orage ou lorsque l'eau est légèrement troublée.

Le barbeau est un poisson très intéressant à pêcher à l'aide d'un matériel relativement léger qui rend les luttes relativement longues avec une issue indécise. Il se pêche soit à la ligne flottante avec une canne à anneaux de 4 m à 4,50 m à scion mi raide sans oublier un moulinet garni d' environ 100 m de fil d'une grosseur allant de 16 à 24/100 soit à la plombée coulissante avec un hameçon triple de préférence

Comme esches vous pouvez utiliser : 2 ou 3 grains de blé, des vers de terreau, un boule d'asticots, 2 ou 3 porte bois ou porte- bûche, des larves aquatiques si vous en trouvez , cube de gruyère, de crème de gruyère.

On peut choisir soit une pêche de prospection, très amusante surtout pleine de surprises, soit une pêche au coup avec un amorçage préalable de boulettes d'amorce bien serrées de la grosseur d'une pomme.
Ma recette , une boite de " cancoillotte " au naturel et non à l'ail ( fromage fondu , crémeux jurassien ) mélangée a de la mie de pain , de la terre glaise, légèrement humidifier le tout de façon a obtenir une pâte très compacte. N'oubliez pas bien serrer les boulettes et le jeter sur le poste désiré. Si le courant est un peu fort mettre cette amorce dans un "bas résille", la lester avec un caillou de manière à la maintenir le plus longtemps possible sur le coup.

Voici une recette d'amorce qui n'est pas de ma composition mais d'un bouquin , dont j'ai perdu le nom, et qui appartient à son auteur:

" Connaissant l'intérêt que porte le barbeau à tous les appâts à base de fromage, nos anciens spécialistes avaient une façon originale de préparer une excellente amorce. Ils faisaient fondre dans une vieille casserole des déchets de fromage avec un peu de lait puis y plongeaient des morceaux de mâchefer qui s'imprégnaient à coeur de cette crème odorante. Il ne restait plus qu'à laisser refroidir et à lancer les morceaux en tête du coup pour que les barbeaux soient retenus plusieurs jours de suite !
De nos jours, le mâchefer se fait rare, mais on peut le remplacer par des pailles de fer à l'intérieur desquelles on aura pris soin de caler un corps lourd (caillou ou vieux boulon, par exemple) avant de les immerger dans le fromage fondu. Le résultat est identique et c'est une façon de renouer avec une amusante (mais ingénieuse !) tradition. "

Si toutefois il vous prenait l'envie de pêcher le barbeau, attendez vous a de belles bagarres , au point de vous donner mal au poignet et au bras . Je ne vous souhaite pas bonne pêche mais vous crédite trois fois du célèbre mot du Général Pierre Cambronne (vicomte Cambronne ).

Dans le Haut-Rhin vous pourrez les taquiner dans les cours d'eau suivants :

canal de Colmar, canal du Rhône au Rhin, Ill, Rhin , Grand canal, canal de Huningue, dans la Largue 1ère et 2ème catégorie, la Thur, la Doller, la Fecht


Date de création : 09/03/2014 @ 17:00
Catégorie : Pêche en Alsace -
Page lue 12144 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !