Langage
 
Famille
Locations Gites

gitemasson.png

Pêche en Alsace
Guppy

Le CMS  par EXCELLENCE

 ↑  
Mes Infos
Visites

 230857 visiteurs

 16 visiteurs en ligne

Calendrier
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.bouchardpierre.com/data/fr-articles.xml

Chevaine ou Chevesne


Caractéristiques:      Corps fuselé avec une section presque ronde. Ecailles grandes. Tête massive. Bouche large aux lèvres épaisses. Front large et plat. Dos brun vert. Flancs doré argenté. Ventre blanchâtre. Nageoires pelviennes et anale rouges.

Longueur: 30 à 40 cm, jusqu'à 60 cm.

Moeurs:    Jeunes souvent en bancs à la surface de l'eau. Adulte solitaire. Ponte d'avril à juin (lorsque la température de l'eau atteint au moins 15 °C), en eau courante et bien oxygénée, sur fond de gravier et de cailloux près des berges. Hybridation possible avec la vandoise, voire l'ablette.

Habitats:    Eaux claires courantes, plus rare dans les lacs, les étangs ou les canaux.

Alimentation:     Débris végétaux. Vers, petits crustacés, mollusques, larves d'insectes et insectes aériens pour les jeunes. Petits poissons, grenouilles, crustacés et petits mammifères pour les adultes.

chevesne.png

sa pêche , son amorce

Le chevesne est un poisson hyper méfiant, doué d'une excellente vue et d'un très bon système d'audition. Il n'est donc pas facile à leurrer. En revanche, il se révèle intéressant à pêcher car on peut le rechercher de quantité de façons et en toutes saisons, y compris en hiver. Sa combativité au bout de la ligne ne dure pas longtemps, mais elle est vive en début de lutte.

Pêche à la ligne flottante

Il est possible de prendre du chevesne toute l'année .On ne peut parler d'une pêche spécifique, sauf en hiver, au sang ! C'est d'ailleurs une excellente technique, en particulier pour les gros spécimens.

Pour le taquiner

une canne à anneaux de 4,5 à 5 m ,un petit moulinet garni d’un fil de 16 à 20/100 sont largement suffisant. Vous escherez l’ hameçon d’un petit dé de sang que vous aurez obtenu en mettant dans le fond d’une assiette une bande de gaz ou « compresses » sur laquelle vous verserez du sang ( de bœuf ou autre ) que vous laisserez reposer. Le jour « J » vous n’aurez plus qu’à couper des petits dés. La gaz aide à maintenir le dé sur l’hameçon.
Mais il ne faut pas oublier que le chevesne est un omnivore, il peut être recherché à l'aide de techniques, d'appâts ou de leurres très différents, y compris à la mouche ou même au poisson mort manié.


Amorce :

Commencer par amorcer une belle coulée ou un grand et profond remous à l'aide d'un mélange de son, de sang en ayant pris soin de lier cette composition avec de la terre glaise. Quatre ou cinq boules comme des oranges suffisent. Votre ligne doit être réglée de manière à faire dériver le dé de sang au ras du fond. La touche est lente et profonde, comme sur un accrochage ; ferrer sans brutalité. On ne peut guère espérer plus de quatre ou cinq touches sur un même coup ; dès qu'elles cessent, mieux vaut chercher un nouveau poste, quitte à revenir plus tard.

Autres Esches possibles :

Vers de terreau (par eau trouble), mie de pain fraîche (en hiver par eau claire), cerises ( pas aux noyaux ils se casseraient les dents, Non je plaisante ………), raisins, mûres, groseilles..
Pour la pêche aux fruits, amorcer en jetant régulièrement quelques fruits toutes les deux ou trois coulées, ou, mieux, profiter d'un amorçage naturel, par exemple à la baie de sureau

Pêche à l'insecte naturel en surface :

Pêche d'été très amusante, qui est identique à la pêche à l'ablette c'est la pêche à l'insecte naturel, "la volante"
La ligne est montée de la même manière que pour la pêche à l’ablette ,sans plombée et à sa base un hameçon de petites taille ,les esches utilisées sont les fourmis volantes, les mouches qu'elles soient de la cuisine ou des écuries, les sauterelles, grillons, hannetons………..
Le chevesne s’avère être un excellent vif , un peu moins brillant dans l’eau que le gardon mais tout aussi résistant .

 Dans le Haut-Rhin vous pourrez les taquiner dans les cours d'eau suivants :

canal de Colmar, canal du Rhône au Rhin, Ill, Rhin , Grand canal, canal de Huningue, dans la Largue 1ère et 2ème catégorie, plan d'eau de la Doller, plan d'eau de la Fecht , plan d'eau de la Thur, plan d'eau de la Lauch, la Thur, la Doller, la Fecht


Date de création : 09/03/2014 @ 17:12
Catégorie : Pêche en Alsace -
Page lue 10938 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !